Se connecter - S'inscrire

Mythomanes !

Partager

Aristote a été le premier pigmentologue grec ou théoricien des couleurs. Aristote classe les Égyptiens et les Éthiopiens parmi les nations ayant une couleur de peau excessivement nègre.
( Aristote, Physionomie, 6 ).

Jean-François Champollion, père de l’Égyptologie moderne, souhaitait que l’on admette que les Égyptiens anciens étaient semblables aux autres Africains nègres ; mais l’Égyptologie française trahit le père fondateur en falsifiant l’Histoire.

Champollion ne disait-il pas ( voir Bibliographie ) après avoir visité des tombeaux de Pharaons dans la Vallée des Rois :

« On y trouve aussi les Égyptiens et les Africains représentés de la même manière, ce qui ne pouvait être autrement : mais les Namou ( les Asiatiques ) et les Tamhou ( les races européennes ) offrent d’importantes et curieuses variantes.(…) enfin (et j’ai honte de le dire, puisque notre race est la dernière et la plus sauvage de la série ) les Européens qui, ces époques reculées, il faut être juste, ne faisaient pas une trop belle figure dans ce monde. Il faut entendre ici tous les peuples de race blonde et à peau blanche, habitant non seulement l’Europe, mais encore l’Asie, leur point de départ. »



Hérodote, surnommé le père de l'histoire, historien grec 480-425 av JC, a été en Égypte. Il nous dit que les Égyptiens anciens sont des nègres : " … ils ont la peau noire et les cheveux crépus…" ; Livre II, 104. Etc…
( voir nos nombreux articles sur la négritude des égyptiens anciens ; voir aussi la négritude des Sumériens, des Olmèques, … )

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12